Santé et Nutrition

Santé et Nutrition

A la santé de vos papilles depuis bien longtemps
Jusqu’au début du XIXe siècle, le chocolat était plus connu pour ses vertus médicinales que pour ses atouts gourmands. Bien que ces derniers fussent toujours au service des premières...
Dès 1547, un moine franciscain ayant enquêté sur les traditions indigènes de l'Amérique du Sud affirmait avoir ouï dire que les graines de cacao moulues faisaient baisser la fièvre et guérissaient les maux de foie.
Lors de son introduction en France au début du XVIIe siècle, le chocolat était un produit rare et cher, employé pour enrober les pilules et lutter contre leur amertume, produit auquel on reconnut bientôt des propriétés thérapeutiques particulières, parfois considérées comme miraculeuses, qui le firent rapidement utiliser contre les maux de poitrine et d’estomac ou les rhumes.
Quand un apothicaire de Boston mit en vente du chocolat en 1712. Le produit du cacaoyer n’était envisagé de l’autre côté de l’Atlantique que comme un médicament, au même titre qu'en Europe d'ailleurs.
Cette facette se renforça ensuite avec la Révolution industrielle et le développement de connaissances plus scientifiques. Vecteur de principes actifs stimulants et reconstituants, mais aussi purgatifs, antiparasitaires ou anti vénériens, le chocolat soigna bien des maux au XIXème siècle.
C’est ainsi que l'on put lire dans une gazette de 1820 : « Bientôt, si cela continue, toutes les drogues des pharmaciens passeront sous le rouleau des chocolatiers, et chaque maladie aura son chocolat spécial [...]. Les médecins pourront à l’avenir prescrire à leurs malades des chocolats médicinaux aussi facilement qu’ils ordonnent des pilules ou des potions... ».
En outre, le chocolat, nourrissant et tonique, devint à l'époque le déjeuner favori des gens de lettres. Balzac, en caféinomane non exclusif estimait que le chocolat permettait de maintenir plus longtemps les facultés cérébrales.
Quant à Goethe, grand voyageur, il déclarait: «Quiconque a bu une tasse de chocolat résiste à une journée de voyage ».
Enfin, la réputation de stimulant aphrodisiaque du chocolat, dont le coeur balance toujours de manière charmante entre gourmandise et thérapie, n'a cessé pour sa part de se renforcer au cours de l'Histoire.

Chocolat & Cosmétique

Chocolat & Cosmétique Photo gauche
Chocolat & Cosmétique Photo droite

Beauté chocolatée
Valter Bovetti se diversifie et développe pour une grande marque de cosmétiques, un soin au chocolat pratiqué en instutut de beauté. Les propriétés hydratantes, tonifiantes et régénérantes du beurre de cacao en font un vrai soin esthétique.
Soin réalisé en exclusivité pour Bernard Cassière du groupe SOTHYS.
Pour en savoir plus sur Bernard Cassière clique ici..